Le village en marbre d’Apiranthos à Naxos

Le village en marbre d’Apiranthos à Naxos est un des plus beaux villages des Cyclades et le plus beau village de Naxos.

 

 

 

 

Je suis déjà allée trois fois sur l’île de Naxos mais je n’avais jamais visité le très beau village d’Apiranthos à Naxos. Et oui, c’est possible. Il y a tellement de choses à admirer sur cette grande île. Essayez cependant de voir Naxos au printemps, en juin ou septembre mais pas en plein été (en juillet et en août)… en effet, on voit mieux les choses et les gens de l’île. J’y suis donc allé il y a trois ans au printemps.

Οù loger à Apiranthos à Naxos ? Il y a de bonnes locations dans le village d’Apiranthos mais je crois avoir réservé la meilleure pour la vue. C’était au Apiranthian house Panoramic view, une maison avec vue sur le village d’Apiranthos. On est près du village mais on garde l’intimité pendant tout son séjour. L’appartement est symple, très propre et avec tout ce sont on a besoin pour cuisiner.

Où est Apiranthos à Naxos ? On appelle aussi ce village Aperathos. C’est un village à 30 kms de la ville principale de Naxos à 600m d’altitude sur un versant du Mont Fanari entre deux vallées de vignes et de vergers au milieu de l’île. C’est le deuxième plus grand village de l’île avec 500 habitants permanents environ après le village de Filoti. Ce village est facilement et rapidement accessible en transports en commun, en taxi ou en voiture. On dit que ses habitants ont des racines Crétoises vu leurs traditions linguistiques et musicales avec les mantinades (appelées Kotsakia). Ils se seraient réfugiés, dans l’île à la fin du 18e siècle, chassés et persécutés par les Turcs Ottomans sévissant dans le pays déjà depuis 3 siècles.

Le village préservé d’Apiranthos. C’est un village classé Village traditionnel grec depuis 1978. On entend parler de ce village dès le 13e siècle. Tout le village est construit en matériaux pérennes et il prospère petit à petit à travers le temps. Se ballader dans ce village est une expérience fantastique : Tout le village est blanc car il a des rues pavées de marbre avec des arches voûtées, de belles maisons en pierre en autres avec de modestes balcons en bois et… des tours.

 

 

 

 

 

 

 

La platza de Naxos ou la place du village sous les platanes. Cette grande place est pleine de vie, de cafés et de restaurants. Dans ces derniers, les visiteurs peuvent déguster les spécialités de l’île à base de produits caprins mais pas seulement. L’île de Naxos est autonome du côté alimentaire. Certains des plats traditionnels à déguster sont le patoudo (chèvre ou agneau farci d’herbes sauvages et de riz), le kolokithopastitsa (flan aux courgettes et au fromage), la manoura aux œufs et le séfoukloti (tarte à la blette).

Les tours d’Apiranthos (photo tout en haut). Le village se développe autour de deux tours (carrément construites sur la roche) qui appartenaient au moyen-âge à des vassaux francs (une des tours du 17e siècle s’appelle Zevgolis et elle est à l’entrée du village). Le village a encore son architecture qui est vénitienne avec ses ruelles à arcades. Chaque coin dans cette petite agglomération est une création particulière de ce type d’architecture populaire.

Les églises d’Apiranthos sont uniques. Un épanouissement économique et artistique a lieu à l’époque byzantine (entre le 9e et le 13e siècle) et on l’atteste en voyant les fresques accumulées les unes sur les autres.  Dans l’une des vieilles églises byzantines, celle d’Ayia Kyriaki (à Kalloni, à 3km d’Apiranthos), les représentations sont emblématiques avec la représentation d’oiseaux avec des rubans autour du cou (photos plus bas). Ayia Kyriaki est un des monuments byzantins les plus importants de Naxos. Cette église-monument a reçu le premier Prix du Patrimoine Culturel aux Europa Nostra Awards dans la catégorie « en Préservation ». Dans la zone un peu plus large d’Apiranthos, il y a environ 50 églises byzantines ! Ayios Ioannis Théologos par exemple est en cours de restauration. On peut aller voir quelques églises à pied. Il faut compter une heure de marche.

 

 

 

 

 

Les musées d’Apiranthos. Passez plus d’une journée dans ce village pour bien en profiter. On peut visiter le musée archéologique, le musée d’art populaire, le musée géologique et le musée d’histoire naturelle. À Apiranthos, sachez qu’il y a la plus grande bibliothèque des Cyclades. C’est la bibliothèque du politicien du 20e sc Nikos Glézos qui est né et a vécu dans le village.

Le tissage à Apiranthos (photo plus bas à gauche) est une tradition pour les femmes du village. Une vingtaine de femmes de la Coopérative d’art traditionnel (fondée en 1987) des femmes d’Aperathos exposent leurs oeuvres à l’entrée du village, en face de l’église de la Panayia Apératitissa. Ce sont des textiles incroyablement beaux faits à la main dans le Krévataria traditionnel  – le métier à tisser comme on l’appelle à Apiranthos-. Des rideaux, des nappes, des taies d’oreiller, des sacs etc… sont tissés pendant tout l’hiver par les femmes dans leur atelier, lequel est situé dans une maison traditionnelle, au milieu du village. Je n’ai pas pu résister devant ce travail artistique méticuleux et j’ai acheté un petit tapis.

L’émeri est unique en Europe et se trouve à Naxos. En grec, on l’appelle Smyris et c’est une roche minérale trouvée sur l’île, sur les flancs du Mont Amomaxi entre les villages de Koronos et d’Apiranthos. On a exploité et utilisé ces roches métamorphiques comme grattoirs et lisseurs pour les métaux, le verre, le bois ou les pierres mais aussi en tant qu’antidérapant sur les sols et les routes. Après la seconde guerre mondiale, les exploitations sont abandonées. Les habitants ont préféré s’occuper de l’élevage, de la culture dans les prés, de la pêche et du tourisme grandissant depuis 1975 à peu près.

Voilà ce que je sais et ce que j’ai vu dans et autour du village d’Apiranthos. Aimeriez-vous visiter vous aussi ce village bien particulier de Naxos ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *