Pnyx, l’ancienne assemblée des citoyens d’Athènes

Pnyx, la colline ou était l’ancienne assemblée des citoyens d’Athènes. C’est le siège de l’Ecclésia ou les Athéniens déterminaient l’avenir d’Athènes. Des généraux, politiciens et orateurs comme Thémistocle, Aristide le Juste, Périclès, Démosthène et Eschine ont parlé sur la Pnyx.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phnyx se trouve à l’ouest en face de la colline sacrée de l’Acropole d’un coté et de l’Aréopage (= Cour de cassation) de l’autre. Le Pnyx est le lieu ou se retrouvaient tous les citoyens Athéniens du 6e sc.au 4e sc av.J.C. pour voter les lois et le budget ainsi que pour désigner les membres de la Boulê (conseil de l’Etat), de l’Héliée (tribunal) et les magistrats. C’est sur cette colline qu’a été fondée la démocratie avec ses principes « Isegoria, Isonomia et Isopolitia » (ou pour tous les citoyens Athéniens, il y a droit de s’exprimer publiquement, sous l’égide de la loi, ainsi que droit de voter et d’exercer la politique).

L’ekklésia se déroulait 10 fois par an. Les Epistates (intendants) et les Prytanis (le comité exécutif de la Boulê) présidaient les réunions, assistés d’un secrétaire et d’un héraut. Des sacrifices avaient lieu au temple Agoraios (patron des orateurs) avant que commence le rassemblement. Pendant que l’orateur parlait, le public s’asseyait par terre. Le corps des Prytanis était responsable du maintien de l’ordre durant la séance.

A part son importance politque, Phnyx était aussi considérée comme un lieu sacré dédié à Zeus Agoraios. Et puis, au 4e sc, l’assemblée se retrouve dans le théatre de Dionysos, au sud de l’Acropole. Elle perd alors de sa signification politique primaire. Pausanias n’en parle d’ailleurs pas lors de sa visite à Athènes au 2e sc av.J.C.

 

 

 

Le podium de l’orateur (2 photos)

 

 

 

Sanctuaire Zeus Hypsistos

 

 

 

La position de ce site archéologique est certifiée par une inscription sur marbre du 5e sc. La Pnyx est construite en 3 phases.

  • Phase I.  6e-5e sc, un auditorium en demi-cercle est formé. L’assemblée n’avait qu’une plateforme (bêma) en pierre pour les orateurs et quelques sièges pour les magistrats. Le public se trouvait face à la colline de l’Acropole. C’est Clisthène, le 1er fondateur de la démocratie athénienne qui fit construire la tribune des orateurs (bêma) en pierre. La colline pouvait contenir jusqu’à 5.000 citoyens Athéniens On pouvait écouter Aristophane, Miltiades, Thémistocle, Aristide et Périclès, le neveu toujours très convaincant de Clisthène et le grand chef Athénien de l’Age d’or.
  • Phase II. Fin du 5e sc, l’auditorium est plus grand et le mur vers le nord fortifié. Deux rangées de gradins pour que s’asseoit le public s’étendent au nord-ouest vers l’auditorium. Le bêma prend la direction sud (opposée au premier auditorium) et les citoyens se trouvent face à la colline Pnyx, dos à la cité athénienne. Cette transformation est réalisée par les 30 Tyrans de 404-403 av.JC. La Pnyx peut alors contenir 6.000 citoyens Athéniens. Les orateurs comme Démostène, Eschine et Isocrate essaient de convaincre le public sur le promontoire en regardant le public et l’Acropole de loin.
  • Phase III  Au 4e sc, on voit un peu du site tel qu’il est aujourd’hui. L’auditorium est encore plus vaste. Un mur monumental faits d’énorme blocs de pierre est érigé. L’entrée principale était composée d’un complexe de gradins au beau milieu d’un arche concave (profondeur de 70m, diamètre 120m)  qui pouvait contenir plus de 13.000 citoyens. En face de l’entrée, un bêma est bati dans le rocher et c’est le lieu le plus distinctif du site. Sa façade, creusée dans la roche a 9m de long. Il y a 3 marches pour monter sur l’estrade la plus haute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fouilles sur le site de Pnyx. Le premier archéologue qui a fait des fouilles est l’Ecossais George Gordon 1er conte d’Aberdeen au 18e sc. Il découvrit le Bêma de Pnyx et le temple de Zeus Hipsistos. En 1835, l’archéologue Pittakis a découvert une pierre avec l’inscription « Horos Pyknos »(= Site de Pnyx). On peut voir les deux stoas et l’Altar de Zeus Agoraios (du 4e sc av.J.C mais déplacé sous le règne d’Augustus vers l’Agora -1er sc.av.JC) et le sanctuaire de Zeus Hypsistos. La plupart de ces vestiges ont été érigés apres que la Pnyx ait perdu de son importance.

Comment aller à Pnyx ?  Mieux vaut y aller en fin d’après-midi, à mon avis. La vue est encore plus belle avec l’imminent coucher du soleil. il n’y a pas beaucoup de monde. Le site est facilement accessible. Pour y aller, il y a pas mal d’indications. Vous passez comme dans un bois de pins. Arrivé(e) à destination, la vue sur Athènes est époustoufflante avec le Mt de l’Acropole, le Mt Lycabette et les montagnes tout au fond.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avez-vous eu l’occasion de visiter Pnyx ? Si oui, quelles ont-été vos impressions ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *