Les plantes sauvages grecques

Les plantes sauvages à manger pour connaître la nature de sa terre. Manger des plantes sauvages de son environnement, c’est se nourrir gratis. Voici la liste des herbes sauvages comestibles méditerranéennes

Αποτέλεσμα εικόνας για χορτα ελλαδα

dont les plantes grecques. Découvrez les recettes des grands-mères…

Pourquoi manger des herbes sauvages comestibles ? C’est une habitude des Grecs de se nourrir avec ce qu’ils trouvent dans la nature depuis 3.500 ans. Des produits de la nature, on découvre la cuisine grecque méditerranéenne réputée dans le monde entier pour ses bienfaits pour la santé : “le régime méditerranéen“. Tout le monde peut adopter cette manière de se nourrir pour plusieurs autres raisons :

  • C’est se nourrir à 0 Euros en ces temps difficiles de crise économique.
  • C’est se nourrir de manière saine puisque les plantes ont des vitamines, du fer et autres.
  • C’est l’occasion de découvrir la nature et la botanique tout en se promenant dans la nature.
  • C’est une manière originale de cuisiner qui va étonner les invités les plus exigeants.

1.Αποτέλεσμα εικόνας για σπαράγγια άγρια   2.Αποτέλεσμα εικόνας για Πικρίθρα Σχετική εικόνα

1. L’asperge sauvage (en grec Sparaghia) On la trouve partout dans le bassin méditerranéen et plus facilement dans les oliveraies peu soignées. Vous n’en trouverez que pendant le mois de mars et avril. Je les adore. Je les mange en salade car c’est bon pour la santé : c’est une plante diurétique. En Grèce, on en met dans les omelettes avec un petit filet de vinaigre.

2. Le pissenlit. (en grec Pikralithrès). On le trouve partout même dans le nord de la France. Sa forme et la longueur des feuilles ne sont jamais identiques. On le cueille en automne jusqu’à l’arrivée du printemps. Le goût des feuilles est un peu amer. En France, on le consomme cru en salade mais en Grèce, on le fait bouillir et on le mange arrosé de citron et d’huile d’olive. Les Grecs l’aiment aussi en garniture avec de l’agneau à la casserole.

3. Αποτέλεσμα εικόνας για καψελλα  4. Σχετική εικόνα Αποτέλεσμα εικόνας για τρευλα ντοματα

3. La molette à berger (en grec Agriokardamoura). On la trouve partout en méditerranée et donc, dans toute la Grèce. On la mange bouillie en salade avec d’autres herbes. On la mange aussi crue en salade avec sa fleur pour son goût poivré.

4. Le pourpier (en grec Trevla). On en mange dans le nord mais aussi dans le sud, dont en Grèce. Il est bourré de vitamine C et de fer. On dit qu’en le consommant, cela aide le coeur, grâce à ses acides gras Oméga-3. On le cueille du début de l’été jusqu’en automne. En Grèce, on la mange en salade avec vinaigre, huile d’olive et oignon. Elle accompagne agréablement la salade de tomate et peut remplacer la salade verte.

 

5 .Αποτέλεσμα εικόνας για βλητα Αποτέλεσμα εικόνας για βλητα

5. L’amarante sauvage (en grec Vlita). Ce genre de blette se trouve partout en méditerrannée dans le sud-est dans des lieux non-cultivés et d’élevage. C’est une plante qui se multiplie très rapidement et très facilement. On la ramasse au début de l’été jusqu’en automne. Les Grecs la cuisinent beaucoup. Elle est mangée bouillie et mise en entrée arrosée de citron (ou de vinaigre) et d’huile d’olive. Et ajoutez un peu d’ail coupé finement au dessus.
.
6. Le laiteron
(en grec Zocharia). On le trouve presque partout dans les lieux incultes et d’élevage. Les feuilles sont dentées et comprennent une substance laiteuse. Il ressemble au pissenlit mais il a un aspect plus sauvage. On le ramasse en automne jusqu’au printemps. On le consomme beaucoup dans la cuisine grecque : bouilli en salade avec pas mal de citron et un peu d’huile d’olive. On en met un peu dans les tourtes grecques aux épinards.

 

  8Αποτέλεσμα εικόνας για συνταγη για σεσκουλο  Seskoulo

 

7. Les orties (en grec Tsouknida). On en trouve partout même dans le nord de la France. On ramasse cette herbe en automne jusqu’au début du printemps, avant qu’elle apparaisse en fleur, donc plus dure. En Grèce, on la trouve en salade (bouillie) ou à la poele mais surtout dans les tourtes aux herbes avec féta (pitas) dans tout le pays. Mais non, vous n’allez plus vous piquer, dès que vous la passerez sous l’eau !
8. La blette sauvage (en grec Seskoulo). On la partout, même en France. Les feuilles sont brillantes, de couleur verte foncée avec un nerf blanc, un peu plus dur et épais. On la ramasse aussi bien au printemps qu’en automne. Dans notre cuisine grecque, c’est en salade crue que sa saveur reste douce et tendre. Il suffit d’ajouter des oignons frais, de l’huile et du vinaigre. On peut la cuisiner en Grèce avec de la sauce tomate, avec d’autres herbes et des légumes. On l’utilise aussi dans la recette grecque de feuilles farcies au riz et dans les tourtes (pitas).

9.Αποτέλεσμα εικόνας για Περδικονύχι Αποτέλεσμα εικόνας για Περδικονύχι 10.Αποτέλεσμα εικόνας για αγριο καρότο

 

9. Le bec de grue (en grec Kalogeros) est une plante qui ressemble au persil mais son goût est plus piquant. On en trouve dans les montagnes grecques mais aussi dans les champs assez facilement en hiver jusqu’au printemps où ils commencent à fleurir. En Grèce, on l’utilise dans les omelettes et dans divers pitas.

10. La carotte sauvage (en grec Agrio Caroto) pousse partout en Grèce mais aussi partout ou que vous soyez. Dans la cuisine grecque, on la fait  bouillir avec d’autres herbes. Cette plante prévient le cancer. Les cuisinières en Grèce la mettent dans le tourtes aux épinards (pitas) pour donner encore plus de goût. Elle sent bon le persil. On mange également sa racine mais elle est plus dure et plus petite que la carotte commune que vous utilisez

11.Σχετική εικόνα Αποτέλεσμα εικόνας για βρουβες χορτα12.Rumex acetosa cultivar 01.jpg

 

11. Le sinapis ( en grec Vrouvès).  C’est une plante qu’on retrouve très souvent dans la cuisine grecque. En Grèce, il y a la phrase “On va aux vrouvès”. Ses pépins sont utilisés pour faire de la moutarde. On ramasse cette plante dès l’automne jusqu’au printemps. Cette plante est bouillie et mangée en entrée. On l’utilise aussi pour faire les fameuses pitas grecques aux herbes.

 

12. Oseille des prés (en grec Lapatho).C’est une herbe que j’utilise beaucoup. On la trouve dans les champs incultivés. Les feuilles sont grandes et elles ont un petit goût amer tres agréable. On la trouve dès l’automne jusqu’à la fin du printemps. On la mange en Grèce bouillie en salade d’accompagnement mais je l’utilise toujours pour faire mes pitas aux épinards.

 

13. Αποτέλεσμα εικόνας για μολοχα συνταγες Αποτέλεσμα εικόνας για μολοχα συνταγες 12.Αποτέλεσμα εικόνας για καυκαλήθρα συνταγες

 

13. La grande mauve (en grec Molocha). On la trouve sans difficulté dans les champs non-cultivés. On la ramasse dans les quatre mois qui précède le printemps quand les feuilles sont encore tendres avant la fleuraison. On peut la faire bouillir mais on l’utilise surtout en cuisine grecque farcie avec du riz. Hummm…


14. Le tordilio (en grec Kafkalithra). On la trouve en méditerranée seulement dont en Grèce. On ramasse ses bouts tendres et ses feuilles des l’hiver jusqu’au printemps. On l’utilise en Grèce comme herbe aromatique qui accompagne les sauces et la soupe aux haricots blancs.

 

15. Αποτέλεσμα εικόνας για Σκόλυμος Αποτέλεσμα εικόνας για Ασκόλυμπρος συνταγες

 

15. Le scolyme (en grec Αscolympos) a une profonde et grosse racine. Ses feuilles sont épinées. On en trouve partout en Grèce à basse altitude. Il faut ramasser ses feuilles avant qu’elles nous piquent, c’est-à-dire en hiver jusqu’à l’arrivée du printemps. C’est en automne qu’on peut ramasser ses racines et ses tiges. En Grèce, on cuisine les feuilles bouillies avec d’autres herbes mais je les vois surtout en fricassée avec du chevreau. Quant à la racine et les grosses tiges, on en fait de la soupe ou on les fait mariner en bocaux dans de l’eau-vinaigre huile.

16.Αποτέλεσμα εικόνας για μαραθοσ Αποτέλεσμα εικόνας για μαραθος συνταγες

16. Le fenouil (en grec Marathos) est trouvé un peu partout en mediterranée mais pas seulement. On ramasse ses feuilles fraiches dès l’hiver jusqu’à la fin du printemps. Je l’adore pour son parfum qui me fait penser au goût de l’ouzo dans mes plats de légumes fait à la casserole (chou-fleur, pommes de terre, carottes).

A votre tour ? Connaissez-vous d’autres herbes méditerranéennes ? Avez-vous des recettes avec des herbes méditerranéennes à proposer ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Les plantes sauvages grecques

  1. moi j’adore je trouver sa super puisque chez nous aussi on manger les meme plante sauvage pourtant on vie sur une petite ile dans l’océan indien merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *